Ville de Cergy -Retour vers page d'accueil-
Recherche
Mes démarches
Moments de vie
Ma ville

Grand Centre

Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Agrandir la taille du texte
Partager cette page avec Addthis
Cliquez ici pour recommander cette page à un ami ! Signaler un problème

Le premier quartier de la ville nouvelle affirme sa centralité
L’histoire de la construction de la ville nouvelle a fait du Grand Centre le centre-ville de Cergy et de l’agglomération. D’une conception urbanistique innovante, certains îlots ont déjà connu des restructurations d’ampleur. Un projet global de réaménagement vient d’être lancé pour les années à venir.

La construction de la Préfecture du Val-d’Oise au milieu des champs est l’acte fondateur de l’aménagement de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise en 1969. Longtemps dénommé Cergy Préfecture, ce quartier a été rebaptisé Grand Centre pour bien montrer sa fonction de pôle central, administratif, commercial, économique, culturel et étudiant de Cergy et de son agglomération.

Pour rompre avec l’urbanisme des « grands ensembles » et « cités-dortoirs » de la région, les urbanistes de Cergy-Pontoise ont développé des concepts novateurs d’organisation de l’espace. Plusieurs grands principes urbanistiques ont présidé à la destinée du Grand Centre : la séparation des flux piétons et véhicules, des îlots de taille limitée regroupés autour de leur école et local collectif résidentiel, une mixité de l’habitat et du logement, des espaces verts publics.

La particularité principale du quartier est d’être construit sur une dalle. Les bâtiments reposent sur un sol artificiel reconstitué à six mètres au-dessus du sol naturel. D’une superficie de 18,5 hectares, la dalle a été construite de 1970 au milieu des années quatre-vingt. D’autres îlots sont reliés à cette dalle par des chemins piétons et des passerelles : Croix Petit, Chênes, Prieuré, Chemin Dupuis.

Alors que la Croix Petit a connu récemment une opération de renouvellement urbain d’envergure et que l’îlot du Théâtre 95 a été requalifié, le devenir du Grand Centre est à l’ordre du jour. Trois équipes d’architectes-urbanistes ont présenté leurs réflexions sur l’aménagement du quartier et les habitants ont été consultés. Une agence a finalement été choisie pour mener les transformations dans les quinze prochaines années autour de deux grands principes : conforter la centralité de l'agglomération et doter Cergy-Pontoise d'un cœur actif et moderne.

Ecoutez la balade sonore

Dans le cadre d'une résidence d'artistes à la ville de Cergy, la compagnie Les Voix d'ici a créé en 2015 une balade sonore sur le quartier Grand Centre. 

Au cœur de la ville nouvelle rêvée par des urbanistes et modelée par les arrivées de populations de tous horizons, laissez-vous guider par les témoignages et les histoires des habitants.

Pour partir en balade sonore, deux solutions :

Téléchargez les balades sur votre téléphone

Cliquez sur les liens ci-dessous pour ouvrir la balade sur SoundCloud :

Puis, cliquez sur ce pictogramme  sur SoundCloud.

Empruntez un audioguide

Des casques audioguides sont à votre disposition dans les maisons de quartier des Linandes et des Touleuses, au Carreau de Cergy et à la médiathèque de l'Astrolabe.

 

Les points de départ des balades

  • Pour la balade du Grand Centre (1h10), rendez-vous en bas de l'escalator du RER A à Cergy-Préfecture, devant la boutique transport de la STIVO


Pour un aperçu sonore des balades

A découvrir

La Préfecture

Inaugurée en 1970, la préfecture du Val-d’Oise est l’œuvre de l’architecte Henri Bernard, créateur de la Maison de la Radio à Paris et du Palais de l’Europe à Strasbourg.

Monumental, en forme de pyramide inversée, elle incarne le pouvoir de l’Etat. Moderne, elle s’inspire du Palais du gouverneur de Chandigarh (Inde) dessiné par Le Corbusier et du City Hall de Boston.

C’est le premier bâtiment de la ville nouvelle à avoir été construit.

Le Centre culturel et administratif et la Place des Arts

Depuis 1979, ce bâtiment polyvalent est un pôle administratif et culturel majeur du quartier et de la ville. Revêtu de céramiques bleues et vertes, il abrite l’Hôtel d’agglomération, le Conservatoire à rayonnement régional (musique, danse, art dramatique), la scène nationale L’apostrophe-Théâtre des arts, la bibliothèque d’étude et d’information de l’agglomération et la médiathèque municipale de l’Astrolabe. Sa place des Arts, intérieure et couverte, sert de forum et de lieu de spectacles.

La Tour EDF 

Point de repère de Cergy, cette tour bâtie en 1974 pour abriter les services de distribution d’EDF est la plus haute de la ville et du département (85,3 m). De son sommet, les panoramas sur l’agglomération et sa région sont uniques. Prouesse architecturale, cette construction sur pilotis fait partie des premiers immeubles intégrant une structure irriguée pour se protéger des incendies

Cap Cergy 2

Le jardin tropical est sans doute l’élément le plus singulier de l’immeuble de bureaux Cap Cergy II, conçu par l’architecte Paul Depondt (1926-2007) et qui abrite la Caisse d’Epargne Île-de-France Nord. Adepte de l’acier et du verre, cet architecte installé à Cergy en 1974 a été un pionnier de la construction de ce type de bâtiments à patios à usage industriel et tertiaire. À Cergy, il a notamment réalisé le siège de 3M France, de la DDASS, de la CPAM mais aussi les immeubles de bureaux le long du boulevard de l’Oise, Atrium, Rond-Point et Montaigne.

Le Théâtre 95

Inauguré en 2012, le nouveau Théâtre 95, scène conventionnée aux écritures contemporaines, est remarquable par son architecture et son aménagement. Un atrium formant rue intérieure relie l’ancienne salle restaurée et la nouvelle salle modulable. Sous un bardage doré de cuivre et d’aluminium, sa façade se voit de loin. C’est l’une des premières salles de spectacle françaises certifiées haute qualité environnementale (HQE).