Ville de Cergy -Retour vers page d'accueil-
Recherche
Mes démarches
Moments de vie
Ma ville

Histoire et patrimoine

Imprimer la page
Diminuer la taille du texte Agrandir la taille du texte
Partager cette page avec Addthis
Cliquez ici pour recommander cette page à un ami ! Signaler un problème

Cergy, l’invention d’une ville nouvelle
De la création de la Ville Nouvelle en 1969 à aujourd'hui, l’aménagement, le développement et la gestion de la ville ont favorisé l’émergence d’une ville innovante, offrant aux Cergyssois un cadre de vie et un environnement exceptionnels.

 

Cergy et son histoire

Du village de Cergy…

Cergy est d’abord un village situé au bord de l’Oise. Jusqu’au XIXème siècle, la principale activité est la viticulture. Touchée par le phylloxera, elle est progressivement remplacée par les cultures maraîchères dans la plaine et les arbres fruitiers sur les coteaux. Quelques vignes sont replantées en 1930, mais vite abandonnées. La dernière vendange date de 1974.

 

… A la ville nouvelle de Cergy-Pontoise

Dans les années 60, le Président de la République Charles De Gaulle charge Paul Delouvrier, haut fonctionnaire français, d’élaborer le premier Schéma

Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Parisienne et de lancer la construction des villes nouvelles en Île-de-France.

L’objectif est de « fixer de manière organisée et équilibrée » le développement tant démographique que territorial de la région parisienne. Et avant tout, de faire face à la crise du logement qui touche la région.

Cinq villes sont alors désignées pour remplir cette fonction de rééquilibrage et de développement :

 

  • Cergy-Pontoise
  • Saint Quentin en Yvelines
  • Évry
  • Melun - Sénart
  • Marne la Vallée

 

Le concept de ville nouvelle

Ce concept fort d’organisation et de contrôle de l’urbanisation est couplé, dès le départ, à la volonté de créer un nouveau mode de vie. L’idée est de faire émerger une ville adaptée à ses habitants et prenant en compte les différentes facettes de leur vie quotidienne. 

Dans cette optique, les villes nouvelles ont plusieurs particularités marquantes :

 

  • de très nombreux espaces verts,
  • des réseaux de transports abondants et multimodaux,
  • une grande liberté dans la conception architecturale,
  • la place faite à la culture (ateliers, créations, rencontres, manifestations, etc. participe à l’appropriation de la ville par les habitants.

Véritable initiateur des villes nouvelles et porteur de leur développement, Paul Delouvrier joue un rôle de premier plan dans le développement de Cergy-Pontoise. C’est lui qui repère la boucle de l’Oise pour y implanter « une ville à la campagne ». C’est lui qui charge Bernard Hirsch des études sur la ville nouvelle et le nomme premier directeur de l’Etablissement public d’aménagement de la ville nouvelle (EPA), créé le 16 avril 1969. Une date qui signe officiellement la naissance de Cergy-Pontoise.

75% de la superficie de la commune de Cergy est destinée à la construction de la nouvelle ville et les hypothèses de croissance prévoient 400 000 habitants en l’an 2000. À Cergy, qui compte alors 2 000 habitants, la surprise est grande. Les élus n’ont pas été consultés et les agriculteurs s’inquiètent de leur avenir. En colère contre les expropriations, ils manifestent violemment, notamment par des occupations de terrain. Un accord est finalement signé en août 1969, fixant le montant du préjudice et les indemnités d’expropriation. Le Préfet valide la protection d’espaces agricoles sur la plaine des Linandes  et les bords d’Oise.

Les premiers chantiers commencent autour de la nouvelle préfecture du département, inaugurée en 1970. En juin 1972, les premiers habitants de la ville nouvelle arrivent à Cergy dans le quartier de la préfecture. Depuis, les logements collectifs des origines ont été complétés par une offre en logements individuels, la ligne du RER A a été prolongée jusqu’aux Hauts-de-Cergy.

 

Un développement toujours croissant

En 40 ans, Cergy Pontoise va connaître un développement extraordinaire et toujours croissant. L’agglomération compte 198 496 habitants (Source INSEE 2009). C’est  aujourd'hui le plus grand pôle économique et universitaire de l'ouest parisien avec 4000 entreprises et de nombreux sièges, des grandes écoles et une université.

 

Une communauté d’agglomération

Depuis le 1er janvier 2003, le statut d’exception de la ville nouvelle a pris fin avec la dissolution de l’établissement public d’aménagement (EPA). La responsabilité de l’aménagement, du développement et de la gestion a alors été transférée au syndicat d’agglomération nouvelle de Cergy Pontoise (SAN), qui s’est transformé en communauté d’agglomération de Cergy Pontoise (CACP) depuis le1er janvier 2004, regroupant aujourd’hui 13 communes. Ainsi la ville de Cergy a retrouvé son statut de commune de droit commun. Elle est sortie du giron de l’Etat pour voler de ses propres ailes. 

Le patrimoine de Cergy

Autrefois bourg médiéval dans un méandre de l'Oise, le village de Cergy a su conserver ses monuments historiques, habitations anciennes et espaces naturels rares :

  • une église de XIIe siècle remaniée à la Renaissance : St-Christophe (quartier Bords d’Oise) avec ses dépendances monastiques,
  • une chapelle,
  • une mairie-école,
  • les étangs et les berges de l'Oise.

 

Cergy a fait de sa diversité une règle d'harmonie

Ville-porte du Parc naturel régional du Vexin français, l’agglomération s’est construite dans un cadre naturel qui demeure aujourd’hui riche : 2 000 hectares d’espaces naturels et 2 000 hectares d’espaces agricoles sur 8 000 hectares de surface totale (l’équivalent de Paris intra-muros). Le territoire veille à son aménagement équilibré, offre un cadre de vie agréable et une mixité sociale.

De l'ensemble architectural clair et miroitant du quartier Grand Centre, à l'aérien centre gare du quartier des Hauts-de-Cergy, en passant par l'ensemble majestueux de l'Axe Majeur pensé par Dani Karavan et Ricardo Bofill, la marina du Port Cergy et le Village, Cergy montre l'alliance réussie d'un urbanisme innovant et d'un patrimoine architectural de qualité.

Cergy Chrono

1964

La commune de Cergy est un village agricole de 2 000 habitants.

Maire : Hubert Renaud (DVD)

 

1968

Le recensement de la population de 1968 compte 2 203 habitants.

La volonté des responsables de l’urbanisation de Cergy est que les infrastructures, zones d’emplois, commerces, écoles et loisirs soient réalisés avant même l’arrivée des habitants.

La construction successive de quatre quartiers est prévue : Cergy-sud, Cergy-nord, Cergy-Puiseux (qui s’appellera ensuite Saint-Christophe) et Cergy-le-Haut.

1970

La Préfecture ouvre en 1970 dans le quartier « sud » (Architecte : Henry Bernard).

Dès le début de sa construction en pleins champs, une forte opposition des paysans aux projets d’expropriation et d’intégration de Cergy à une « Ville Nouvelle » se manifeste.

1972

Les 200 premiers habitants s’installent aux Touleuses et aux Plants, premiers quartiers construits alors que les écoles sont déjà prêtes à accueillir les enfants. Les cinémas à Préfecture (aujourd’hui disparus), les commerces ainsi que le bureau de Poste et la Base de loisirs sont ouverts.

1973

Ouverture du Centre Commercial Régional des 3 Fontaines, premier centre de cette envergure.

Premier marché maraîcher sur la place des Touleuses.

L’ESSEC accueille ses premiers étudiants.

1974

Une piscine et une patinoire sont construites à proximité du Parc de la Préfecture.

Ouverture de la Maison de quartier des Touleuses.

1975

Le recensement de l’INSEE de 1975 compte 8 896 habitants.

La Tour EDF est construite sur l’esplanade de la Préfecture.

L’entreprise 3M s’installe à Cergy

L’Ecole Nationale d’Art accueille ses premiers étudiants.

1977

Inauguration du « Centre Ville » (Cergy-sud) autour du Centre Commercial et des logements du Chemin Dupuis qui bordent le Parc de la Préfecture.

Ouverture de l’autoroute A15 qui permet aux habitants d’accéder à Cergy en évitant le goulot d’étranglement du pont de Pontoise.

L’IUFM du département ouvre à Cergy-sud.

Lancement de la radio de l’Association des habitants de Cergy-nord, ancêtre de RGB.

 

1978

Cergy voit ses quartiers sortir de terre les uns après les autres : à Cergy-nord, le Ponceau, les Linandes et la Justice et à Saint-Christophe, la Sébille.

1979 Naissance des quartiers des Larris et du Brûloir à Cergy-sud.

La gare de la Préfecture accueille la ligne SNCF venant de Saint-Lazare.

Une bibliothèque publique ouvre au Centre Culturel et Administratif.

 

1980

L’ENSEA sort de terre (Cergy-sud).

1981

La radio locale R.G.B. naît de la fusion de Radio Ginglet et Radio la Boucle.

1982

Le recensement de l’INSEE compte 19 357 habitants.

Le quartier de Saint-Christophe s’étoffe. 19 îlots architecturaux différents sont retenus dans le cadre du concours des immeubles de ville (1978), concrétisation de la diversité voulue par les urbanistes. La rue y

retrouve sa légitimité.

Début des travaux de l’Axe Majeur, ensemble architectural et paysager signé Dani Karavan.

 

1983

Ouverture de la Maison de Quartier de Saint-Christophe. Un observatoire est installé dans son beffroi.

A Cergy-sud, ce sont les premiers spectacles du Théâtre 95 de Joël Dragutin.

1984

Le centre ville de Saint-Christophe est inauguré ainsi que le quartier de la Bastide et la Bibliothèque de l’Horloge.

Construction de la Gare.

1985

Construction de l’horloge monumentale de la gare.

Inauguration de l’Hôtel de Ville rue de l’Abondance,

Lancement du quartier du Bontemps.

 

1986

Achèvement de la Tour Belvédère, 2ème station de l’Axe Majeur.

Inauguration de l’Eglise Sainte-Marie-des-Peuples à Saint-Christophe.

Ouverture de l’Hôtel de police.

1987

Mirapolis, parc d’attractions situé à Cergy-le-haut, est inauguré par Jacques Chirac, Premier Ministre.

En décembre, un marché maraîcher s’installe deux fois par semaine à Saint-Christophe.

Maire : Pierre Jannin (DVD)

1988

Le réseau SNCF est connecté au réseau RER A.

Ouverture d’un bureau de poste à Saint-Christophe.

Spie Batignolles s’installe dans le parc Saint-Christophe

1989

Inauguration par Michel Rocard de l’exposition « Cergy-Pontoise, 20 ans d’aménagement ».

Début de la construction de Port-Cergy sur les bords de l’Oise.

Inauguration des 12 colonnes de l’Esplanade de l’Axe Majeur,

Ouverture de Cergy 3, centre commercial contigu au CCR des 3 Fontaines.

Création d’une police municipale.

Maire : Isabelle Massin (PS)

1990

Le recensement de l’INSEE compte 48 227 habitants.

Aménagement de la poste de Cergy-Village.

Inauguration des Jardins des Droits de l’Homme (6ème station de l’Axe Majeur) par François Mitterrand, Président de la République.

Ouverture de la Maison de la Justice et du Droit

1991

Création de l’Université de Cergy-Pontoise qui sera répartie sur les 3 communes de Cergy, Pontoise et Neuville (partenariat entre l’Etat, le Conseil Général et le Syndicat d’Agglomération Nouvelle).

1992

Inauguration de la Pyramide des Etangs de Cergy-Neuville, 11ème station de l’Axe Majeur.

Fermeture de Mirapolis.

1993

Arrivée des premiers habitants à Cergy-le-Haut.

Ouverture de la gare de Cergy-le-Haut, troisième gare sur le territoire de la commune.

Les premiers étudiants de l’Université sont accueillis sur le site des Chênes (Cergy-nord).

Ouverture de la piscine de l’Axe Majeur à Saint-Christophe.

Rénovation extérieure de l’église du Village.

1994

Inauguration de Cergy-le-Haut et du gymnase des Grès.

Tous les noms des rues et places de ce dernier quartier sont choisis par les enfants des écoles, collèges et lycées.

Inauguration des studios de musique du Chat perché.

Cergy-Village : inauguration du porche fortifié rénové à l’entrée du prieuré.

1996

Ouverture des «Antennes de quartier ».

Achèvement de la restauration du portail Renaissance de l’église du Village.

Maire : Dominique Lefebvre (PS)

1997

Signature d’un protocole pour la requalification du quartier de la Bastide à Saint-Christophe.

1998

En octobre, la ville lance un vaste programme de restructurations (200 réalisations annoncées) dans le cadre de « Cergy contrat 2000 »

Première édition de Cergy Soit !

 

1999

Le recensement INSEE compte 54 781 habitants.

Cergy a 30 ans. Deux expositions en retracent l’itinéraire, la première à la Maison Gérard Philipe, intitulée «Cergy Mémoire, au commencement était le village», la seconde au Carreau de Cergy, intitulée «Cergy, 30 ans d’aventure urbaine».

Les restructurations prévues par « contrat 2000 » se poursuivent.

Ouverture de la bibliothèque de l’Astrolabe à Cergy-sud et de la bibliothèque universitaire.

Lancement du Plan lumière.

2000

Inauguration du Tribunal Administratif par Elisabeth Guigou, Ministre de la Justice.

Elaboration d’une ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbanistique et Paysager).

Réaménagement et mise en lumière de la place des Linandes.

Le Port fête son achèvement en juin.

Mise en lumière de l’église Saint-Christophe (1ère étape du Plan lumière).

Cergy-Pontoise compte désormais 20 000 étudiants.

2001

Inauguration d’un dojo et du gymnase du 3ème Millénaire (2 186 m²) à Cergy-le-Haut.

Ouverture d’un multiplexe cinématographique à Cergy-le-Haut.

Mise en lumière de la Préfecture.

Réaménagement et mise en lumière du square Columbia.

Rénovation intérieure de l’église Saint-Christophe.

Cergy est en ligne : www.ville-cergy.fr

Installation des 5 conseils consultatifs de quartiers : Cergy Village Bords d’Oise, Cergy Sud et Centre, Cergy Nord, Cergy Saint-Christophe - Axe Majeur et Cergy Le Haut.

 

2002

Inauguration du Carreau de Cergy (1 000 m²) après transformation de l’ancien marché couvert en un espace d’exposition, un auditorium et un espace multimédia.

Inauguration de la gare de Cergy-Préfecture après restructuration (gares SNCF et routières, espaces publics, boutique transport, poste de police).

Rénovation de la patinoire.

Mise en lumière de la tour 3M.

Rénovation et mise en lumière de la place des Heuruelles.

Inauguration du Centre musical municipal nouvellement installé dans le groupe scolaire des Linandes (1200 m²).

Projet de renouvellement de la Croix-Petit (enquête et signature de la convention).

Inauguration du 1er tronçon de la Passerelle (9ème station de l’Axe Majeur) reliant les bords de l’Oise à la Base de loisirs.

Rénovation et mise en lumière des îlots Verger-Genottes et du square de l’Echiquier.

Ouverture de la halle couverte du marché de Saint-Christophe (790 m²).

 

2003

Démarche du projet de ville, vaste opération d’information et de débats sur l’avenir de Cergy (réunions de quartier, exposition « Cergy en sol majeur »…)

Requalification du quartier de la Sébille.

Illumination de la Butte du Chat-Perché.

Inauguration de l’église Bienheureux-Frédéric-Ozanam le 7 décembre aux Hauts-de-Cergy.

Travaux de restructuration et d’extension de l’ESSEC.

Arrêt du câble

1ère rave-partie à Mirapolis.

Cergy est redécoupé en 6 quartiers dont les noms changent : Cergy-Sud devient L’Orée du Bois, Cergy-Village : Les Bords d’Oise, Cergy-Nord : Les Coteaux, Cergy-le-Haut : Les Hauts-de-Cergy, Cergy Saint-Christophe : L’Axe Majeur – Horloge et le quartier Préfecture : Le Grand Centre.

 

2004

Début des travaux de requalification de la Justice Mauve.

Lancement de l’opération de déconstruction de la Croix Petit

Construction de 1 000 nouveaux logements aux Hauts-de-Cergy (2004-2007).

Mise en application de la Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP).

Signature de la charte « Handicap – Ville de Cergy » adoptée lors du conseil municipal du 24/06/2004.

Rénovation et mise en lumière de la place des Colonnes–Hubert Renaud, de la Tour Belvédère et des immeubles Bofill.

 

2005

Création d’un nouveau logo de la ville par l’agence Euro RSCG.

Début des travaux sur les immeubles en copropriété de l’îlot Bastide.

 

2006

Démolition des immeubles de la Croix-Petit verte et mauve.

Ouverture au public du nouvel Hôtel de ville (immeuble des Gémeaux) le 13 juin. Inauguration le 14 juin.

Fin des travaux de requalification de La Sébille.

 

2007

Inauguration de la Mairie du Village rénovée

 

2008

Mise en service de la nouvelle passerelle de l’Axe Majeur

 

2009

Au 1er janvier 2009, la population légale est de 57 576 habitants.

Pose de la première pierre de la mosquée le 21/06/2009.

Inauguration du stade de football Salif Keita (Plaine sportive des Linandes) le 27/09/2009.

2010

Lancement des aménagements des Hauts-de-Cergy autour de la place du Nautilus

Découverte de vestiges néolithiques sur la Plaine des Linandes,

Mise en place de l’Agenda 21,

Livraison des premiers immeubles de la « nouvelle » Croix Petit

 

2011

L’Université fête ses vingt ans,

Des architectes imaginent l’avenir du Grand Centre

La rénovation de la Bastide est achevée

 

2012

Cergy-Pontoise compte 26 700 étudiants

Ouverture de la mosquée

Lancement de la rénovation des Closbilles

Le numérique entre dans les écoles

2013

Inauguration de Visages du monde

Restauration de la bibliothèque de l’Horloge

Maire : Jean-Paul Jeandon (PS)

 

Publication

Les promenades Cergypontaines : Bords d'Oise, de la ville d'art et d'histoire à l'Axe Majeur (2013)

Bibliographie

Souviens-toi des chemins de la tendresse. Recueil de cartes postales anciennes commentées par Françoise Pincebourde et Xavier Gloux. Editions Reformedia, 1990. L’invention d’une ville nouvelle. Cergy-Pontoise, 1965-1975. Bernard Hirsch. Presses de l’école nationale des Ponts et chaussées. 2000.

Chroniques de Cergy. 30 ans d’aventure en Ville nouvelle, 1964-2000. Vincent Girard. Edition Ville de Cergy, 2000.

Cergy-Pontoise, entre pays de France et Vexin français. Carto Gallimard. 2003. 7,50€.

L’église Saint-Christophe. Edition l’ARESC. 2000. 9,15€

Il était une fois un bois. Par Jean Lacassie. Editions des Etannets. 1997.